Ramonage cheminée législation Belge:

Avant tout, il faut faire appel à un professionnel agréé pour le ramonage cheminée dit la législation Belge. Pas compliqué puisqu'en Belgique, ramoneur agréé ne veut pas dire grand chose !

En effet, le ramonage est obligatoire annuelement dans la plupart des cas pour votre assurabilité en cas d'accident e votre sécurité (incendie, intoxication au monoxid de carbone, etc...)

Et pourtant, ce que la législation Belge ne dit pas, c'est qu'il faut s'assurer que le ramoneur dit agréé sera un vrai professionnel du ramonage qui par son expertise du conduit, analyse de la probabilité ou non d'un risque d'incident, pourra en plus de vous couvrir en cas d'incendie par exemple, pourra vous certifié de façon formelle la présence ou non d'un danger !

Ce métier n'est pas un métier dit "protégé" par aucun accès à la profession via une formation, expérience ou autre...tous le monde peut en être !

Pour la légisation Belge, il faut être assuré dans une assurance pour l'incendie, c'est obligatoire ! Et pour respecter les conditions d'assurances, eux s'assurent d'avoir un coupable en cas de sinistre, rien d'autre !

Le ramonage est obligatoire tous les ans pour les combustibles solides et liquides (charbon, bois, pellet, mazout...)

Et depuis le 01 janvier 2019, pour les combustibles gazeux, l'entretien périodique obligatoires des appareils atmosphériques doit pour être valable auprès des assurances être accompagné d'une attestation de ramonage !

Ramonage cheminée législation belge

La plupart des incendies d’habitat en Belgique proviennent des feux de cheminée. Il est donc important de se prévenir contre de tels incidents. Et la cheminée est soumise à l’obligation de ramonage un peu partout dans le monde. Mais qu’exige la loi belge en matière de ramonage de cheminée ?

Que dit la loi sur le ramonage de cheminée en Belgique ?

Depuis le 1er janvier 2019, le ramonage de la cheminée est devenu obligatoire pour toutes sortes de combustibles. Chaque année, le ramonage de la cheminée doit être fait et ce sans exception. Pour les appareils tels que les la chaudière ou le poêle à pellets demandent 2 à 3 ramonages par an, avant de bien fonctionner. Il est fortement conseillé de faire le ramonage de sa cheminée au moins une fois par an. Des amandes sont possibles en Belgique, lorsqu’on ne fait pas le ramonage de sa cheminée. En plus, lorsqu’on ne fait pas le ramonage de sa cheminée, cela peut exposer aux risques de problèmes avec son assurance habitat en cas d’incendie. Après ramonage de la cheminée, il est indispensable de disposer d’une attestation de ramonage, délivrée par un professionnel ramoneur agréé et habileté. Ce document fait l’objet d’une facture qui stipule le ramonage de la cheminée. L’attestation est à garder pour une durée minimum de 5 ans.

L’importance de ramoner sa cheminée

Le ramonage de la cheminée est une opération qui demande une approche correcte. Faire régulièrement son ramonage offre de nombreux avantages. D’abord cette opération diminue considérablement le risque de feu de cheminée et le risque d’intoxication de CO. Une cheminée mal entretenue est cause de nombreux cas d’intoxication et d’incendie. Avec une cheminée régulièrement ramonée, on réchauffera de manière plus efficace son habitat et ainsi, la facture d’énergie sera moins influencée. Le ramonage de la cheminée apporte des avantages pour le porte-monnaie et il est également bon pour l’environnement. Car bien entretenue, la cheminée émet moins de polluants. La cheminée d’évacuation s’encrasse et le mazout cause des dépôts de suie grasse. Le charbon ou le bois laisse des sur les parois une sorte de résine, qui constitue un véritable piège à poussière. Et à la présence d’un corps étranger, cela peut entrainer une obstruction dans le conduit, d’où la formation de CO dans la pièce. Il convient donc de s’assurer qu’il y ait une bonne ventilation de la pièce par temps doux ou par temps brumeux.

Quand ramoner sa cheminée ?

Maintenant que nous savons que le ramonage de la cheminée est impératif. Il est nécessaire de savoir quand et à quelle fréquence le faire. Pour une cheminée tubée, la loi belge demande un ramonage au moins une fois par an. Mais cette fréquence peut changer en fonction des régions. Lorsqu’on utilise le chauffage central au mazout, il est recommandé de faire le ramonage de la cheminée tous les ans. Mais lorsqu’on se chauffe avec un poêle à charbon, bois ou mazout, La cheminée doit être ramonée au moins deux fois par an. Avec un appareil à gaz, une vérification régulière doit être faite, afin d’assurer le bon fonctionnement de la cheminée. Une fréquence de ramonage de cheminée peut être exigée par un contrat d’assurance. Lors de la souscription d’un contrat d’assurance habitation, cet élément doit être pris en compte.