Toiture plate:

Toiture plate

Le système de gouttière fait partie intégrante de toute maison. Plus l'angle d'inclinaison est grand, plus il est facile d'exporter l'eau de pluie par des tuyaux de descente vers les égouts ou vers le sol. Comment gérez-vous ce problème lorsque votre maison est conçue avec un toit plat ?

Les tendances architecturales changeantes ont ramené la mode aux maisons à toit plat, et aux objets qui contiennent des surfaces planes sous forme de terrasses. Les bâtiments de ce type se caractérisent par une apparence moderne, mais présentent également un certain nombre d'autres avantages. Parmi ceux-ci figurent des considérations de sécurité accrues et l'adaptabilité presque illimitée de l'espace plat. Malgré les nombreux avantages, jusqu'à récemment, la construction d'un toit plat était associée à la nécessité de résoudre de nombreux problèmes. Les problèmes se sont posés principalement dans le cadre de l'évacuation des eaux de pluie et d'une bonne étanchéité. Cependant, aujourd'hui, les solutions conçues pour ce type de revêtement permettent d'effectuer le travail facilement et rapidement. En même temps, ils garantissent la sécurité de la maison et de ses habitants.

Types de toits plats

Bien sûr, beaucoup de gens pensent qu'un toit plat est une surface à pente nulle. Cependant, le nom utilisé est erroné car la pente varie généralement de 3° à 11°. Les pentes peuvent être dirigées vers l'extérieur ou l'intérieur du bâtiment, et plus elles sont larges, plus l'eau de pluie ou la fonte des neiges est éliminée rapidement du toit. Il existe trois types de toits plats, qui diffèrent les uns des autres par la conception et les matériaux utilisés.

  1. Toiture ventilée , la plus populaire, se caractérise par la présence d'un espace de ventilation entre le toit et le plafond. Le deuxième type est celui des toits plats non ventilés, dans lesquels il n'y a pas d'espace entre le plafond et le toit. Toutes ses couches adhèrent étroitement les unes aux autres.
  2. les toits plats traditionnels non ventilés, la couche d'isolation protégeant contre l'eau est posée sur la couche d'isolation. Le plus souvent, on utilise pour cela du feutre de toiture ou des membranes tendance. Ces derniers constituent une solution totalement écologique et ne nécessitent aucun entretien. Une seule couche est capable de garantir l'étanchéité permanente du toit plat.
  3. Le toit plat inversé non ventilé. Elle est généralement finie avec du gravier, des tuiles, des terrasses ou des toits verts. Cette option est la meilleure en termes d'étanchéité, de durabilité et d'isolation thermique.

Une modularité innovante

Le plus grand défi de la construction d'un toit plat est sans aucun doute son isolation et son étanchéité. Les bâtiments qui utilisent ce type de construction nécessitent un système spécial d'évacuation des eaux de pluie qui leur est adapté. Les toits, contrairement aux toits en pente, n'ont pas d'avant-toit en saillie sur lequel sont installées des gouttières. Cela ne signifie pas pour autant qu'il n'existe aucun système d'évacuation des eaux de pluie. Dans le cas des toits à faible pente, des systèmes internes spéciaux sont utilisés pour dévier l'eau de pluie. Les kits préfabriqués se composent d'une gouttière, d'un tuyau de descente et d'un adaptateur.

Conclusion

Une toiture plate nécessite une étanchéité optimale et ne doit pas laisser passer une goutte d'eau. Une fois ces défis maîtrisés et l’isolation de la toiture idéalement planifiée, on comprend vite ce qui est réalisable avec une toiture plate.